Menu

Les petits traits

Précautionneuse et opiniâtre, cette pratique à quatre mains s’est imposée naturellement.
L’un fait quelques petits traits, quelques petits pas dans l’inconnu, puis passe le dessin à l’autre, qui lui emboîte le pas, avant de repasser la main. Il n’y a aucun itinéraire prévu.

Pratiquer les petits traits.
Le chemin se crée en marchant, un pas après l’autre. Un trait après l’autre, des espaces naissent, certains très graphiques, d’autres tout en textures.

Possibles ouverts.
Un trait suffit pour y entrer. Un trait suffit pour en sortir. Un pas de côté… qui peut être celui de l’autre, venant dérouter un cheminement.

L’espace de la détermination, du choix, de l’orientation, se situe dans l’entre-deux-traits, comme entre l’inspir et l’expir, dans la tension qui se crée après un trait et que le suivant peut poursuivre, amplifier, réduire, ou rompre tout à fait.

… et ainsi de suite … le choix d’un instant est remis en jeu par le trait suivant.

calcifer

Calcifer

19,5 x14,5 centimètres

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>