Les petits traits

Les petits traits sont une pratique graphique à quatre mains que nous menons depuis 2010.

La « technique » initiale en est simple : feutres techniques noirs sur papier blanc. Depuis 2018, nous travaillons aussi en couleur, au pinceau et à la gouache sur papier, toujours selon le même principe qui s’apparente à celui des cadavres exquis : le dessin passe de l’un à l’autre jusqu’à ce qu’il soit décrété achevé d’un commun accord.

Cette pratique est née d’une envie d’explorer la nuit. Les petits traits en sont devenus le véhicule.

La première caractéristique de ce véhicule est sa lenteur. Il s’agit de la répétition opiniâtre, parfois fastidieuse, du même geste simple (faire un trait). Étonnamment, cette répétition, et la concentration presque hypnotique qu’elle induit, engendre l’imprévu.
La deuxième caractéristique de cette pratique est d’être menée à quatre mains. Le dialogue est source d’imprévus, d’harmonies, de dissonances, d’accidents et de surprises qui apparaissent sur la feuille, se transforment, se résolvent – ou pas.

Ainsi, poser un trait après l’autre est une façon d’avancer à tâtons, sans (sa)voir où l’on va, sans itinéraire préconçu. C’est aussi un rapport à l’autre, constitutif du processus de création.

 

Belem Julien et Mathieu Schmitt

Actualités

Janvier 2020
Chars, Val-d’Oise, janvier 2020
Fondation Dufraine de l’Académie des beaux-arts, résidences d’artistes (sculpteurs, peintres, dessinateurs, etc.) à l’année. © Victor Point, www.instagram.com/thevicp
Juin 2019

Nous figurons parmi les 10 finalistes de l’appel à création de la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson : « L’œuvre ouverte : la tapisserie en extension ».

Projet de tapisserie
Vue d’ensemble tapisserie et extensions
Avril 2019

Un reportage de Laurent Mabed pour BipTV, lors de notre résidence à l’abbaye de La Prée.

 

Au fil des traits

Correspondances (2010 – 2012)

L’aventure a commencé par la poste. Les dessins, de petit format, ont fait plusieurs allers-retours entre nos lieux de résidence respectifs. Une phase d’exploration des possibles (extrait d’inventaire par ici).

calcifer
Calcifer – feutre sur papier – 19,5 x14,5 cm – 2010
Triptyque – feutre technique sur papier – 19,5×14,5cm – 2011

 

Xürübila (2012-2018)

Nous nous sommes installés dans une maison nommée Xürübila, au Pays basque. Grâce à ce point d’ancrage, notre pratique a pu se déployer, dans de plus grands formats et/ou sur des thématiques plus longuement mûries.

Le Tapis Persan – feutre sur papier – 75x60cm – 2013

 

La plupart de ces thèmes consistaient en paysages : océan, ville et forêt, et notamment dans leurs rapports avec la nuit qui est à l’origine de notre pratique.

Forêt – éclairage jour (panneau 10) – feutre sur papier – 29,7x20cm – 2016
Forêt – éclairage nuit (panneau 10) – tirage numérique – dimension variable

C’est à cette époque que nous avons tenté le basculement en négatif de certains dessins, ce qui fut une révélation.

 

L’abbaye (novembre 2018 – juin 2019)

En novembre 2018, à l’invitation de l’association Pour Que l’Esprit Vive, nous avons été accueillis en résidence à l’abbaye de La Prée avec l’intention de mettre les petits traits à l’épreuve de la couleur. Troquant nos feutres pour des pinceaux et de la gouache, nous avons apprivoisé cette nouvelle dimension avec des formes simples (cercles ou lignes).

Disque-onde 3 – gouache sur papier noir – 50x50cm – 2019 (collection particulière)
Les pinsons (septembre 2019 – juin 2020)

En septembre 2019, la Fondation Dufraine de l’Académie des beaux-arts nous accueille à la Villa Les Pinsons. Nous y poursuivons notre exploration de la couleurs avec des formes plus libres.

Travail en cours (détail)

Et la couleur fut

Depuis 2018, nous mettons nos petits traits à l’épreuve de la couleur. Nous avons troqué nos feutres contre des pinceaux et de la gouache. Après avoir apprivoisé la couleur grâce à des formes simples (cercles et lignes), nous renouons avec la forme libre. 

 

Disque-onde 4 – gouache sur papier noir – 50x50cm – 2019 (collection particulière)

 

Disque-onde 4 (détail)

 

 

Moire Ophélie – gouache sur papier noir – 60x20cm – 2020

 

 

Forêt (travail en cours)

 

Parcours

Nous nous appelons Mathieu Schmitt et Belem Julien. De notre rencontre en 2010 est née une pratique à quatre mains que nous appelons les petits traits. Nous avions envie d’explorer la nuit. Les petits traits nous ont permis de le faire : ils en furent l’ouvroir et en sont le véhicule.

Contact :

lespetitstraits@xurubila.fr

Résidences :
  • du 2 septembre 2019 au 30 juin 2020, Académie des Beaux-arts, Fondation Dufraine, Villa Les Pinsons (Val d’Oise)
  • du 5 novembre 2018 au 30 juin 2019, à l’invitation de l’association Pour Que l’Esprit Vive, résidence à l’abbaye de La Prée (Indre)
Concours :

Finalistes de l’appel à création de la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson « L’œuvre ouverte : la tapisserie en extension » (2019)

Expositions :
  • Portes ouvertes des ateliers d’artistes, Atelier de la Rianderie, Marcq-en-Barœul, du 11 au 14 octobre 2019
  • [ex] fils-traits de la Prée, avec Gilberte Girard, Ferme du château de Gargilesse-Dampierre, du 5 juillet au 11 août 2019
  • Abbaye de la Prée, expositions et ouverture d’ateliers des artistes en résidence, du 4 au 10 juin 2019
  • Ospitalea d’Irissarry, du 7 février au 2 mars 2019
  • Médiathèque d’Este, Billère, du 5 janvier au 2 février 2019
  • Cadeaux d’artistes, La Minoterie, Nay, du 30 novembre au 23 décembre 2018
  • A petits traits, médiathèque de Vic-en-Bigorre, 4 – 30 octobre 2018
  • Ici et/ou là, galerie Révol, Oloron Sainte-Marie, 19 – 29 septembre 2018
  • A petits traits, Médiathèque de Laruns, 1er – 30 août 2018
  • Ancienne école de la Chapelle, Barcus, 1er – 30 juillet 2018
  • Vogue la nuit, La galerie d’art contemporain, Le Mi(x), Mourenx, 1er juin – 21 juillet 2018
  • Un trait peut en cacher un autre, Médiathèque Amikuze, Saint-Palais, 4 avril – 4 mai 2018
  • Cent centimètres carrés, Galerie du philosophe, Le Carla-Bayle, 10 décembre 2017 – 28 janvier 2018
  • En traits libres, Galerie du Jardin intérieur, Oloron Sainte-Marie, 13 juillet – 19 août 2017
  • Forêt- éclairage nuit, Espace Chemins-Bideak, Saint-Palais, 7 juin – 27 août 2017
  • A petits traits, Médiathèque de Bayonne, 5 – 30 mai 2017
  • La Maisonnette, Oloron Sainte-Marie, avril 2017
  • Cadeaux d’artistes, La Minoterie, Nay, décembre 2016
  • Un pas dans la nuit, Galerie Révol, Oloron Sainte-Marie, novembre 2016
  • A la brune, Galerie Révol, Oloron Sainte-Marie, novembre 2015
  • Il étRait une fois, Galerie de la Traversée, Bayonne, 12 mai – 15 juin 2015
  • Art up! Foire d’art contemporain, Lille, (galerie Leizorovici), 12 – 15 février 2015
  • Galerie Révol, Oloron Sainte-Marie, novembre 2014
  • Artistes de passage, Espace Mendi Zolan, Hendaye, octobre 2014
  • Kursaal, Foire internationale d’art contemporain, San Sebastian, (galerie Leizorovici), août 2014
ATELIERS

Ateliers tout public d’initiation aux petits traits dans le cadre d’expositions :

  • à l’Ospitalea d’Irissarry en février 2019
  • à la galerie d’art contemporain de Mourenx en juin 2018
  • à la médiathèque de Saint-Palais en avril 2018 (les dessins ont donné lieu à un livre unique confié à la médiathèque)
  • à la médiathèque de Bayonne, en mai 2017 : deux ateliers, l’un s’adressant à un jeune public et l’autre à des adultes ; réalisation, à partir des dessins produits lors des ateliers, de deux livres uniques qui ont intégré le fonds de la médiathèque.
COLLABORATIONS
  • Avec le collège Amikuze de Saint-Palais

Tout au long de l’année scolaire 2018-2019, pratique des petits traits avec une classe de sixième lors de plusieurs séances au collège ou à la médiathèque partenaire du projet, intercalées d’échanges de dessins par correspondances. Travail en relation avec d’autres disciplines dans le cadre du dispositif « classe à PAC ». En fin d’année, confection de livres de contes rédigés et illustrés par les élèves, et exposition des travaux.

  • Avec l’Adapei d’Espiute

Rencontre avec les résidents du Foyer de vie, puis échanges de dessins avec eux sur plusieurs mois. Ces dessins collectifs ont été exposés en avril et en mai 2018 à la médiathèque de Saint- Palais et en mars 2019 au Musée Basque de Bayonne.

  • Avec Bruno Laxague

En amont de l’exposition En traits libres, plusieurs mois d’échanges avec Bruno Laxague donnent lieu à des œuvres à petits traits et à six mains (dessin, pointe sèche, eau forte…).

  • Avec les petits-traitistes

En 2016, constitution d’un groupe de personnes s’échangeant des dessins par correspondance ou de main en main. Le groupe est informel, à géométrie variable et l’expérience au long cours.

LIVRES D’ARTISTES

Forêt éclairage jour/nuit (2018) : Cinq exemplaires d’un coffret de deux livres, dont un exemplaire unique avec intervention au feutre – version jour – et à la gouache – version nuit.

La nuit, les arbres – forêt à égarements multiples (2014, 30 exemplaires): panorama sylvestre dont les volets coïncident selon le principe des paravents pour composer plusieurs forêts nocturnes.

Il étrait une fois (2013, 70 exemplaires): livre réunissant les premiers petits traits.

La médiathèque d’Anglet a fait l’acquisition d’un exemplaire unique de La nuit, les arbres en 2015. La médiathèque de Mourenx a fait l’acquisition d’un coffret Forêt éclairage jour/nuit en 2018.

Les médiathèques de Bayonne, d’Oloron-Sainte-Marie et de Vic-en-Bigorre ont chacune fait entrer un exemplaire de La nuit, les arbres – forêt à égarements multiples et de Il étrait une fois dans leur fonds de livres d’artistes.

 

Mathieu Schmitt

né le 9 avril 1967

Je dessine depuis longtemps, même si c’est en sculpture que je suis reçu aux Beaux-Arts de Paris où j’obtiens mon diplôme.
Je me consacre, pendant 20 ans, aux petits exercices de solitude, une pratique graphique et picturale, minimale, sérielle et évolutive. Et depuis 2010 aux petits traits. Relativement à  la recherche solitaire des petits exercices, le dialogue qui s’établit dans la pratique des petits traits est une chance d’ouverture à une nouvelle poétique.

 

Belem Julien

née le 15 mars 1984

Plutôt ancrée dans l’univers des mots. Ceux d’ici (licence de lettres modernes) et ceux d’ailleurs (master en traduction) : une histoire d’entre-deux.
A la pratique de la traduction s’ajoute en 2010 celle des petits traits. Elle prend de plus en plus de place et d’évidence, devient un nouveau terrain où expérimenter l’entre-deux.
Après tout, il s’agit toujours d’accueillir ce qui survient et de le faire passer en essayant de lui donner forme.